Présentation

Pour voyager vers l’essence de l’être
Il suffit de se laisser porter par la vibration
Il suffit de quitter simplement
Le passé pour le présent,lavande
Le dehors pour le dedans,
Le doute pour l’inconnu,
La peur pour le partage,
La crispation pour l’ouverture,
La carte pour le territoire
La pensée pour l’être

RENAISSONS A LA VIE EN NOUS

Texte de Jacotte Chollet issu de l’album Renaissance

 

Qu’est ce qu’une psychothérapie ?

Une psychothérapie est une démarche qui permet de résoudre des problèmes psychologiques.

Cette résolution s’effectue à travers la quête personnelle d’un individu à la recherche d’un mieux être.

Elle vise à soulager différentes difficultés comme les états anxieux, dépressifs, événements difficiles, deuil, séparation, difficulté dans le couple, dans la vie professionnelle, avec les enfants, problèmes de communication, phobies, addictions…les difficultés ne manquent pas ! Cet accompagnement permet d’apaiser ses souffrances, d’enrichir sa vie, de voir plus clair en soi.

Dans mon exercice de la psychothérapie et hypnothérapie , j’emprunte parmi les différentes méthodes que j’utilise celles qui me semblent correspondre au mieux aux difficultés et attentes de chaque personne.

Cependant, je suis intimement convaincue que quelque soit la méthode utilisée l’efficacité d’une thérapie dépend avant tout de la qualité d’écoute et de présence du thérapeute.

Lorsque la relation de confiance est établie, alors le travail commence véritablement et les effets positifs peuvent advenir.

« Être touché sans être affecté, rester distinct du patient sans jamais en être distant,

tel est cet enjeu d’humanité que propose la psychothérapie ».

Thierry Tournebise

Pourquoi consulter?

Rencontrer un psychothérapeute, c’est mettre à plat ses difficultés, les circonscrire pour pouvoir mieux les affronter et les résoudre de façon satisfaisante.
Faire une thérapie c’est engager un processus de changement pour débloquer une situation et retrouver une autonomie perdue.
C’est aussi apprendre à vivre avec ses fragilités et trouver les ressources intérieures pour dépasser ses difficultés.
Une thérapie réussie n’est pas forcement longue.

 

lavande1Comment cela se passe-t-il ?

Mes interventions conviennent aux personnes qui souhaitent résoudre un problème ponctuel, ainsi qu’aux personnes qui désirent comprendre et résoudre une problématique ancienne et/ou récurrente (addictions, boulimie, anxiété, phobies).
Au cours de notre première rencontre nous échangerons sur ce qui vous préoccupe.
Nous ferons connaissance et poserons ensemble les premiers jalons du travail thérapeutique que nous pourrons mettre en place pour résoudre vos difficultés.
Si vous ne vous sentez pas à l’aise ,rien ne vous engage à poursuivre la thérapie.
Par ailleurs si je ne peux répondre à votre demande compte tenu de votre problématique et de la limite de mes compétences je vous orienterai vers d’autres soignants.

 

fleurParticularité des thérapies brèves :

Le thérapeute intervient et s’implique. Il n’est ni silencieux ni énigmatique, il questionne, reformule et commente.
Avec le patient il collabore étroitement pour rechercher des solutions et répondre à un objectif clair et défini préalablement.
La durée d’une thérapie brève n’excède pas un an. Elle peut aller de quelques séances (trois ou quatre) à quelques mois.

Et pourquoi pas …

Il n’est pas rare qu’une personne après avoir terminé une thérapie brève centrée sur un problème précis souhaite poursuivre la démarche pour approfondir le travail
Il s’agit essentiellement d’entretiens centrés sur elle même qui vont lui permettre d’avancer vers une meilleure connaissance de « soi », de mieux se comprendre;
certains entretiens peuvent être de nature philosophique.
La durée n’est alors pas fixée.
il peut y avoir des pauses et des reprises.

C’est toujours la personne qui décide.

Position personnelle concernant la déontologie de cette profession :

J’utilise mes compétences dans le respect et la dignité des personnes en demande d’aide.
Je suis garante du secret professionnel: anonymat et confidentialité.
Dalai lama     Je reste centrée sur la « vérité » du consultant et ne m’érige pas en modèle détenant le savoir.
Je m’efforce de mettre régulièrement à jour mes compétences (supervisions, formations).
Je refuse toujours d’intervenir lorsque je ne pense pas avoir les compétences requises.

 

 » Quand nous ne sommes plus capables de changer une situation,

nous sommes mis au défi de nous changer nous-mêmes. »

Viktor E Franckl